conseils-captation-video

5 conseils pour réussir la captation vidéo de votre événement 

Dans un monde où les images prennent une place centrale dans notre communication, la captation vidéo d’un événement n’est plus seulement une option, mais une nécessité.

Que ce soit pour immortaliser des moments clés, partager une expérience en direct ou promouvoir un événement futur, une vidéo bien réalisée peut faire toute la différence. Cependant, capturer l’essence d’un événement n’est pas une tâche aisée. Elle requiert non seulement une expertise technique, mais aussi une compréhension profonde de l’art de raconter des histoires à travers les images.

Solid Rusk Production, fort de son expérience dans le domaine, vous offre un guide pratique et détaillé. Suivez nos cinq conseils essentiels pour réussir la captation vidéo de votre événement.

Sommaire

Préparation et organisation de votre captation vidéo

  • Définir les objectifs de la captation 
  • Repérage du lieu et des contraintes potentielles
  • Sélectionner le matériel adéquat 

 

La réussite de vos captations vidéo commence bien avant l’événement lui-même, par une préparation et une organisation des plus minutieuse. Avant toute chose, il est important de définir clairement les objectifs de la captation et de poser les bonnes questions à votre client : 

Que souhaitez-vous capturer ? Est-ce pour un souvenir, une diffusion en direct (live-streaming), pour du contenu promotionnel ou une communication interne ? Est-ce qu’il y aura des discours à enregistrer ? Avez-vous un déroulé de l’évènement ? 

Une compréhension précise de vos objectifs orientera toutes les décisions futures !

Ensuite, il est essentiel d’effectuer un repérage approfondi du lieu de l’événement. Cela vous permettra d’identifier les meilleures positions pour vos caméras, tout en prenant note des contraintes potentielles telles que les autorisations pour des prises de vues aériennes, l’éclairage, le son (si ça résonne par exemple), des bruits parasites (si l’événement se tient proche d’une route ou d’une voie de chemin de fer) et l’espace disponible. Cette étape est essentielle pour anticiper et trouver une solution pour contrer les problématiques techniques avant même qu’elles ne surviennent. 

Enfin, effectuer la sélection du matériel adéquat en amont est primordial. Choisissez plusieurs caméras, des microphones et des accessoires adaptés à l’environnement et à vos objectifs. Pensez également à prévoir un back-up de matériel, des batteries et des cartes SD par exemple, pour éviter les mauvaises surprises !

Organisation et gestion de la captation vidéo

Une fois les objectifs de votre captation vidéo établis et un repérage des lieux effectué, Solid Rusk vous recommande d’établir un plan de tournage détaillé. Celui-ci vous permettra d’identifier les moments clés que vous souhaitez capturer, les transitions entre les scènes et les éventuels changements d’angle ou de configuration. Cela vous aidera à rester organisé lors de la captation vidéo de l’événement et à ne rien manquer d’important ! Le pire pour un vidéaste serait de ne pas être au bon endroit au bon moment et de rater des plans importants.

Si vous travaillez en équipe, nous vous recommandons d’assigner des rôles spécifiques à chaque membre pour assurer une coordination fluide lors de la captation vidéo. Désignez un chef de projet qui supervisera l’ensemble de la captation, un cadreur principal, un responsable du son et éventuellement un assistant pour aider à la logistique.

Enfin, Solid Rusk vous recommande grandement de tester l’intégralité du matériel avant le début de l’événement, prudence est mère de sûreté !

Techniques de captation vidéo

  • Composition 
  • Cadrage
  • Lumière / Colorimétrie 
  • Son 

Une fois sur place, c’est là que l’art de la captation vidéo prend toute son importance. 

Plus qu’une énième vidéo corporate, votre vidéo évènementielle doit raconter une histoire. 

  • Et pour ça, la composition de vos plans est la clé pour que votre histoire soit captivante. Solid Rusk vous conseille d’utiliser des règles de composition éprouvées, comme la règle des tiers, pour guider le regard des spectateurs. 
  • Le cadrage doit également être pensé pour chaque plan, en fonction de l’importance des sujets et de l’action dans la scène. Variez les plans larges, moyens et serrés pour maintenir l’intérêt. 
  • La lumière et la colorimétrie jouent un rôle essentiel dans la création de l’atmosphère. Équilibrez la lumière naturelle et artificielle pour obtenir la meilleure qualité d’image possible et ajustez la colorimétrie en post-production pour garantir une uniformité visuelle. 
  • Enfin, ne sous-estimez jamais l’importance du son. Un bon enregistrement audio est crucial pour capturer l’ambiance de l’événement et permettre aux spectateurs de se sentir immergés dans l’expérience, ou aux participants de revivre cet événement. 

Les conseils de Solid Rusk pour de meilleures prises de vue

L’avantage d’une vidéo événementielle, c’est qu’elle suit une logique chronologique. Donc le storytelling est plutôt simple. Mais il va falloir être ingénieux sur votre montage pour attirer l’attention de l’audience ! Et ça, c’est tout de suite moins simple. Pour cela, Solid Rusk vous recommande de débuter sur des témoignages de participants qui vont partager leurs impressions à chaud et leurs émotions. Le spectateur sera projeté au cœur de l’événement, comme s’il y était !

Ensuite de gros plans sur des objets, des lieux, des personnes représentant la thématique de l’évènement. Puis des plans large pour libérer la pression. Voilà une belle intro qui mettra en appétit votre audience et incitera à en savoir plus. 

Vous pouvez enchainer avec un interview de l’organisateur puis un interview du client pour avoir son ressenti, couplé avec de belles images de guests souriants et des animations proposées. Si vous disposez de ces images là, le montage se fera tout seul ! 

Video évènement pour l’entreprise BSPK, cabinet de conseil au Luxembourg.

Post-production de votre film d’entreprise

Montez dans la capsule de montage ! C’est maintenant le moment de construire votre film événementiel. Je recommande de créer deux timelines distinctes. Une pour les rush et une pour le montage final : 

  • Les rush : Commencez par trier les images  enregistrées et sélectionner les meilleurs moments. Cette séquence que l’on appelle “Derush” sera votre banque d’images pour illustrer les propos de chaque interview. L’avantage de cette séquence est que vous pouvez l’exporter et l’envoyer à votre client qui sera content d’avoir une banque d’image de l’événement pour ses futures publications. 
  • Le montage : Cette séquence servira à dérusher les interviews. Une fois la sélection faite, vous irez chercher les images correspondantes dans la séquence “derush” faite préalablement. Pour un film événementiel captivant, veillez à maintenir un rythme approprié et à conserver l’attention du public tout au long de la vidéo grâce à un montage dynamique ! La sélection de la musique y fait beaucoup. Pour cela, on vous recommande www.artlist.com vous y trouverez tout ce qu’il vous faut.
 

Pour dynamiser davantage votre vidéo corporate et vidéo événementielle, ajoutez des éléments graphiques tels que du titrage animé pour appuyer les propos de chaque intervenant ou présenter les chiffres, comme par exemple : “400 invités”;“Remise des prix du meilleur vendeur 2024”, etc. Assurez-vous que ces éléments complètent le storytelling de l’événement plutôt que de surcharger la vidéo.

Et surtout, pensez à intégrer les réactions des participants dans votre captation vidéo ! En plus d’humaniser votre vidéo, ils aimeront se voir à l’écran et partageront votre film sur leurs réseaux sociaux ! 

conseils-captation-video
Crédit photo : UNSPLASH

Le récap’ de Solid Rusk pour réussir la captation vidéo de votre événement

Filmer et faire le montage d’un évènement peut être un exercice stressant au premier abord pour un vidéaste qui débute, mais si vous mettez toutes les chances de votre côté, tout se passera bien !

Pour récapituler, pensez à : 

  1. Visiter les lieux avant l’évènement avec le client pour connaître le déroulé et les animations s’il y en a. De cette manière vous définirez un plan d’action heure par heure et vous éviterez les surprises. Etablissez une liste des personnes à interviewer 
  2. Le jour J, comme sur chaque tournage, trouvez un endroit stratégique pour poser votre parc matériel, sûr, sec et à l’écart de tout passage humain. 
  3. Essayez de faire les interviews le plus tôt possible afin de se libérer de cette tâche.
  4. Essayez de repérer les groupes de personnes qui seront susceptibles d’être le plus “caméra friendly” c’est-à-dire qui sont naturellement souriants et joyeux. Ce sont eux qui feront votre film. Sans oublier les autres bien sûr, il faut voir le maximum de personnes dans la vidéo.
  5. N’oubliez pas les gros plans et les plans d’ensemble. Faites un peu de slow motion si vous le pouvez.
  6. Tournage extérieur ? Le drone reste une valeur ajoutée pour les plans larges et même les plans rapprochés, selon vos compétences de pilotage. 
  7. Pensez à l’outro : Réfléchissez à un plan final. Il peut s’agir d’une fade out sur le groupe de musique, un groupe qui danse ou quelqu’un qui dit au revoir à quelqu’un d’autre. Il faut qu’il y ait un message. 

 

En vidéo événementielle, more is more. Donc capturez tout ce que vous voyez, vous ne le regretterez pas. 

À vous de jouer ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Article rédigé par Emeline l Prête-moi ta plume